Journée mondiale de lutte contre le sida

01 décembre 2017

En ce 1er décembre 2017, journée mondiale de lutte contre le sida, Stéphanie Raymond, MCU-PH au CPTP répond à nos questions.

Interview de Stéphanie Raymond, MCU-PH au CPTP dans l’équipe de Jacques Izopet

Même si le nombre de nouvelles contaminations par le VIH-sida dans le monde a diminué par rapport à 2015 (1,9 millions en 2015 et 1,8 millions en 2016) et que le nombre de décès a été divisé par 2 depuis 2005, les défis pour éradiquer le virus demeurent, dans un contexte ou l'aide internationale pour la recherche est remise en cause.

 

Vous êtes allée cet été la 9e IAS Conference on HIV Science qui s’est tenue à Paris, un congrès éminemment politique. Quelle était l’ambiance générale ? 
 SR : C’est effectivement un congrès où l’on aborde principalement la prise en charge sociale et économique de la maladie. En ce qui concerne la recherche fondamentale, des équipes internationales de haut niveau communiquent mais davantage pour faire le point sur la recherche que pour annoncer des résultats innovants. Des associations ont manifesté comme les militants d’AIDES qui sont entrés dans la salle plénière avec leur T-Shirt marqué U = U. Undetectable = Untransmittable pour clamer haut et fort qu’une personne séropositive sous traitement ne transmet plus le VIH et ce dans le but d’arrêter de stigmatiser les personnes vivant avec le VIH. Une délégation du Venezuela a également alerté la communauté scientifique, médicale et associative sur le fait qu’avec la crise que vit ce pays, la population n’a plus accès aux traitements.

 

Quels sont aujourd’hui les grands défis qu’il reste à relever ?
  SR : Dans les pays riches, le nombre de contaminations reste stable. En France, chaque année, on compte 6 000 nouvelles contaminations. Dans le service du Pr Delobel au CHU de Toulouse, la file active de patients séropositifs pour le VIH augmente. Ces découvertes de séropositivité concernent majoritairement les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et les migrants d’Afrique subsaharienne. Un des enjeux est d’arriver à diminuer le nombre de contaminations. Aujourd’hui, la nouvelle stratégie de prévention du VIH est la Prophylaxie pré-exposition  (PrEP). Le Truvada® est le seul médicament utilisé : il s’agit de deux antirétroviraux combinés. Ce médicament pris avant et après un rapport à risque prévient la contamination, alors que l’usage du préservatif masculin est en régression.

Dans les pays en développement, le défi majeur est l’accès au dépistage et aux traitements. En Afrique subsaharienne, l’accès aux traitements s’est beaucoup amélioré. Ce qui reste compliqué c’est le suivi de la charge virale des patients qui idéalement doit être mesurée tous les 6 mois. La charge virale permet de détecter l’échec thérapeutique. Sans cette mesure, l’échec se voit à l’état clinique du patient, mais c’est souvent déjà trop tard.

 

En recherche fondamentale quelles sont les pistes explorées ?
  SR :Comment éradiquer le virus de l’être humain infecté ? Comment obtenir une guérison fonctionnelle des patients, à savoir qu’ils tolèrent la présence du virus sans tomber malade ?

Notre équipe au CPTP s’intéresse à la primo-infection, c’est-à-dire au début de l’histoire de l’infection. On sait que le VIH pénètre dans les cellules du système immunitaire grâce à deux récepteurs : CCR5 et CXCR4, des récepteurs à chimiokines, messagers du système immunitaire. Pourquoi le VIH utilise un récepteur plutôt qu’un autre ? Quelles sont les cellules qui sont les réservoirs du VIH dans les ganglions, dans le système immunitaire profond ? Autant de questions auxquelles nous tentons d’apporter des éléments de réponse dans le but de s’attaquer à ces réservoirs de virus.

 

Et la recherche sur le vaccin ?
  SR : Beaucoup d’argent a été investi dans cette recherche. Pourtant elle demeure très complexe. La variabilité du virus qui mute à chaque fois qu’il se réplique fait que le système immunitaire est toujours dépassé. Éduquer le système immunitaire à se défendre contre un virus si changeant n’est pas une tâche facile.


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes